MaPrimeRénov’, un nouveau dispositif d’aides pour tous les ménages

MaPrimeRénov’, un nouveau dispositif d’aides pour tous les ménages

Depuis le 1er janvier, MaPrimeRénov’ finance les travaux d’économie d’énergie des propriétaires occupants aux revenus « modestes » et « très modestes » réalisant des travaux individuels ou privatifs dans leur logement. Depuis le 1er octobre, ce nouveau dispositif d’Etat est ouvert à tous. Mais attention aux raccourcis, les travaux éligibles et les montants d’aides restent soumis à des critères de revenus.

Nous vivons les derniers moments du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) ! C’est le plus gros changement de ce nouveau dispositif qui va maintenant concerner tous les publics anciennement éligibles au CITE.

Tous les devis signés à partir du 1er octobre sont éligibles à ce nouveau dispositif MaPrimeRénov’. Mais seuls les publics aux revenus modestes et très modestes peuvent d’ores-et-déjà déposer un demande en ligne sur : www.maprimerenov.gouv.fr. Par contre, les nouveaux publics éligibles, c’est-à-dire, les publics aux revenus « intermédiaires » et « supérieurs » ne pourront déposer leur demande qu’à partir du 1er janvier 2021, même s’ils ont déjà réalisé les travaux.

 

Ce qui perdure :

  • Un plafond d’aide MaPrimeRénov’ de 20 000 € par ménage sur 5 ans.
  • Les plafonds de dépenses par travaux et le plafond de 100 m² pour les surfaces d’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE).
  • Un cumul possible pour les mêmes travaux avec les primes Certificats d’Economie d’Energie (CEE) et les aides d’Action Logement.
  • Un écrêtement (toutes aides confondues citées ci-dessus) de :
    • 90% pour les ménages aux revenus très modestes,
    • 75% pour les ménages aux revenus modestes,
    • 60% pour les ménages aux revenus intermédiaires,
    • 40% pour les ménages aux revenus supérieurs.

 

Ce qui change ?

  • De nouveaux publics sont éligibles à MaPrimeRénov’ : les propriétaires occupants aux revenus « intermédiaires » et « supérieurs », les propriétaires bailleurs et les copropriétés.
  • De nouvelles aides sont disponibles :
    • Un forfait rénovation globale, pour les publics aux revenus « intermédiaires » et « supérieurs »,
    • Un bonus pour la sortie du logement classé « passoire énergétique »(classe énergétique du DPE F ou G),
    • Un bonus pour l’atteinte d’un niveau de performance « Bâtiment Basse Consommation » (classe énergétique du DPE A ou B),
    • L’assistance à maîtrise d’ouvrage.

 

Dans le détail par public :

  • Les montants d’aides forfaitaires restent les mêmes pour les publics déjà éligibles à MaPrimeRénov’, à savoir les publics aux revenus modestes et très modestes.
  • Pour les nouveaux publics éligibles (intermédiaires et supérieurs), la plupart des dépenses éligibles sont identiques à celles du CITE 2020. Toutefois Quelques montants sont à la baisse pour :
    • l’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) où les forfaits passent de 50 à 40€/m² pour les ménages aux revenus intermédiaires et de 25 à 15 €/m² pour les ménages aux revenus supérieurs.
    • l’isolation par l’intérieure des murs et des rampants où les forfaits passent de 15 à 7€/m² pour les ménages aux revenus supérieurs.
  • Pour les bailleurs, MaPrimeRénov n’est accessible qu’aux personnes physiques donc aux bailleurs privés.
  • Pour les copropriétés, seuls les travaux collectifs comme l’ITE, l’isolation de la toiture, les systèmes de chauffage ou de ventilation collective sont éligibles. Il faudra obligatoirement solliciter une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) pour obtenir l’aide.

Les conseillers FAIRE de l’ALEC sont à votre disposition pour vous informer et vous accompagner pour sécuriser votre projet de travaux de rénovation énergétique : choix de travaux adaptés et performants, vérification de l’éligibilité aux dispositifs et assistance au montage de dossiers d’aides.

Rechercher sur le site

Archives