Vigilance sur les démarchages et travaux d’isolation à 1 euro

Vigilance sur les démarchages et travaux d’isolation à 1 euro

Les démarchages vont bon train et vous êtes nombreux à vous demander si ces travaux d’isolation à 1 € proposés par certaines entreprises sont une arnaque. Si cette opération n’est pas une arnaque elle pose de nombreuses questions d’un point de vue technique et réglementaire. Certaines techniques d’isolation employées sont loin d’être efficaces et peuvent s’avérer dangereuses pour vous et votre logement. Mise en garde et explications de nos experts…

Les témoignages recueillis sur ces travaux d’isolation nous interpellent et nous incitent à vous mettre en garde ! Suite à un appel téléphonique ou un démarchage au porte à porte, des personnes nous informent que l’entreprise « était là le lendemain matin » voire « quelques heures plus tard ». Une efficacité étonnante et appréciable sur le plan commercial mais de sérieux problèmes lors de la mise en œuvre ! « Les travaux n’ont duré que quelques heures », « Il est vrai que ce n’est pas très bien fait », « Ils n’ont pas posé la bonne épaisseur d’isolant ». Une fois les travaux terminés, le suivi des chantiers est souvent insuffisant, voire inexistant : « J’ai essayé de les rappeler, mais personne ne répond » ; « ils m’ont même dit qu’il ne fallait pas me plaindre car je n’avais rien payé », etc.

Faire isoler ses combles perdus et même ses sols (plancher bas) à des prix défiants toute concurrence – à savoir gratuitement ou pour 1 € symbolique – est en effet possible grâce aux dispositifs d’aides financières des « Certificats d’Economie d’Energie (CEE) » et du « Coup de Pouce économie d’énergie ». Grâce à la valorisation de ces primes énergie “CEE”, certaines entreprises d’isolation récupèrent un montant d’aide (en €/m²) équivalant au prix par mètre carré des travaux qu’elles facturent à leur client. Cependant, toutes les entreprises ne proposent pas ce type de prestation à 1€, soit parce qu’elles ne sont pas signataires de la charte « coup de pouce », soit parce qu’elles connaissent les limites techniques et réglementaires de ce dispositif.


Tableau des plafonds de ressources pour l’éligibilité de l’isolation des combles à 1€ ou le dispositif “Coup de pouce”

Nombre de personnes composant le ménage

Ménages modestes

Ménages très modestes

1

18 409

14 360

2

26 923

21 001

3

32 377

25 257

4

37 826

29 506

5

43 297

33 774

par personne supplémentaire

+ 5 434

+ 4 257

  NB : même s’il existe officiellement deux plafonds de ressources, la plupart des offres ne s’adressent qu’aux ménages très modestes pour les murs et combles perdus, car sans cela, l’entreprise ne récupéreraient pas suffisamment de primes pour proposer un devis à 1€.


Concernant le « coup de pouce », d’autres travaux d’économies d’énergie sont éligibles :

  • 2000 à 3000 € pour l’installation d’une chaudière à biomasse de classe 5 minimum,
  • 2000 à 3000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau performante,
  • 2000 à 3000 € pour l’installation d’un système solaire combiné destiné au chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire,
  • 2000 à 3000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur hybride,
  • 350 à 500 € pour le raccordement d’un logement à un réseau de chaleur.

Vous pouvez bénéficier de ce dispositif jusqu’au 31 décembre 2020. Si vous êtes éligible en terme de revenus, que vous souhaitez choisir votre entreprise et mettre toutes les chances de votre côté pour que les travaux soient réalisés dans les règles de l’art, nous vous conseillons de vous rapprocher d’une entreprise qualifiée et certifiée « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement) et d’un opérateur ANAH pour faire financer ces travaux par le dispositif « Habiter mieux » (voir le lien dans + d’infos ci-dessous).

Au-delà des conditions de ressources, il faut être propriétaire occupant et envisager ces travaux d’isolation dans sa résidence principale. Il faut également que le chantier soit le plus simple possible et donc remplir certaines conditions techniques : 

Exemples de conditions techniques concernant les combles perdus à 1€ :

  • Combles facilement accessibles,
  • Hauteur entre le plancher de combles et le faîtage (pointe de toit) de plus d’1 mètre,
  • Hauteur entre le sol extérieur et le plancher de combles ne dépassant pas 6 mètres,
  • Autres conditions techniques possibles (conduit de cheminée, réseaux électriques et/ou de ventilation) : voir directement avec les entreprises agrées.

Point de vigilances concernant les combles perdus à 1€ :

  • La dépose de l’isolant existant n’est pas couverte. Nous vous conseillons vivement de le retirer avant l’intervention de l’entreprise.
  • Le type d’isolant est souvent imposé.
  • La pose d’un pare vapeur est rarement proposée ne traitant pas les thématiques d’étanchéité à l’air et les transferts d’humidité.
  • Absence de protection et de repérage des réseaux et points électriques ou de ventilation.

Concernant les planchers bas, cette offre à 1€ est en ce moment même disponible sans conditions de ressources pour les logements lorrains utilisant un combustible comme chauffage principal (gaz, fioul, bois). Les entreprises peuvent récupérer un montant d’aides « suffisants » leur permettant d’atteindre une rentabilité économique et ainsi de proposer un devis à 1€. 

Le prix moyen d’une isolation du plafond de cave ou garage est compris entre 60 et 100 €TTC/m². Hors, les primes énergie récupérées par l’entreprise ne seront que d’une vingtaine d’euros par mètre carré : le montant des primes CEE est donc loin d’être au niveau du coût d’une prestation réalisée dans les règles de l’art (sans ponts thermiques, avec traitements de réseaux et avec des matériaux réglementaires respectant les Documents Techniques Unifiés). Le résultat est donc souvent sans appel : une pose très rapide, sans soins apportés aux détails, réalisés avec des matériaux bon marché et parfois non adaptés.

Plus en détails, plusieurs témoignages font part de cas d’isolation par rouleaux de laine minérale, produits minces réfléchissants ou encore plaques de polystyrène vissées dans la dalle. Les découpes pour les réseaux électriques et de gaz ne sont pas traitées thermiquement et laissent donc des ponts thermiques importants. Le plus grave et le plus dangereux est que le polystyrène est fortement inflammable et participe à la propagation du feu. Il est même interdit en plafond lorsqu’il n’est pas protégé d’un parement anti-feu.

Crédit photos : EFFI MAIT

Points de vigilances concernant les plancher bas à 1€ :

  • Les produits utilisés ne sont souvent pas réglementaires donc interdits et non couverts par les assurances en cas de sinistre (incendie). Chaque produit isolant possède un Document Technique Unifié (DTU) et/ou un Avis Technique qui renvoie et décrit précisément sa norme de pose. Seuls les produits bénéficiant d’un classement au feu incombustibles ou d’une protection (parement) équivalente peuvent être mis en œuvre en sous face des planchers bas.
  • L’isolation proposée étant souvent sous forme de plaque d’isolant, les endroits où les tuyaux et câbles passent, les points lumineux… ne sont souvent pas traités. Il y a donc des ponts thermiques nombreux qui vont minorer la performance de l’isolation et générer des risques de condensation.

Nous nous réjouissons qu’un tel dispositif incite les particuliers à réfléchir à l’isolation de leur logement. Cependant nous regrettons que trop souvent, les travaux réalisés dans ce cadre ne couvrent pas plusieurs prestations importantes garantissant : la performance, la durabilité de l’isolation, voire même la sécurité des habitants ayant pourtant voulu bien faire pour leur confort, leur porte-monnaie et la planète !

Enfin, nous pouvons vous rappeler que pour mener à bien vos travaux, un réseau de conseillers indépendants et gratuits sont à votre disposition pour vous accompagner :

Réseau FAIRE : 0 808 800 700
www.faire.fr
www.eie-grandest.fr

 

Plus d'infos

Contacter un conseiller : www.faire.fr / www.eie-grandest.fr

Consulter l’annuaire des professionnels RGE

 

 

 

Rechercher sur le site

Archives